Pr Stéphane Laurent (cardiologue à l'hôpital européen Georges Pompidou, Paris)

Risque cardiovasculaire, on a l’âge de ses artères ?

Par
Dr Gérard Bozet -
Publié le 16/01/2020
Certains patients ont une résilience élevée en cas de facteurs de risque cardiovasculaires. Comment expliquer cette résilience ? Et surtout comment identifier les patients dont les artères sont «anormalement saines» ? Réponses lors des 39 e Journées de l’HTA (Paris, décembre 2019).

Crédit photo : DR

Le vieillissement artériel a pour conséquence majeure une rigidité des gros troncs artériels et des modifications de l’organisation structurale de la paroi des artères. Son développement se traduit par une accélération de la vélocité de l’onde du pouls, une élévation de la pression artérielle systolique et de la pression pulsée, et une baisse de la pression artérielle diastolique.

Un vieillissement artériel inéluctable ?

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)