Quel traitement chirurgical  Abonné

Publié le 14/05/2012

Il n’y a pas de recommandations pour le traitement chirurgical des troubles vésico-sphinctériens après un AVC. Aucun traitement invasif ne sera a priori envisagé avant une année d’évolution.

En cas de troubles du stockage par hyperactivité vésicale, différentes approches peuvent être proposées : neuromodulation des nerfs sacrés, injection de toxine botulique A, agrandissement vésical, dérivation urinaire. En sachant que, ni la neuromodulation, ni les injections de toxine botulique A, n’ont été évaluées chez des patients sous antiagrégants plaquettaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte