Fermeture d’un foramen ovale perméable

Pas de bénéfice sur la récidive d’AVC  Abonné

Publié le 03/12/2010

DANS ENVIRON 40 % des cas, il n’est pas trouver de cause à un AVC et/ou à un AIT ischémique. Dans ces cas, lorsqu’il existe un FOP en échocardiographie, un accident embolique paradoxal provenant du réseau veineux et passant de l’oreillette droite à l’oreillette gauche est évoquée comme cause de l’AVC. La possibilité de fermer les FOP par voie percutanée au moyen d’une double ombrelle a conduit à envisager que cette technique pourrait prévenir la récidive d’accident embolique dans ces situations cliniques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte