Congrès AHA à Dallas - AVC à la phase aiguë

Pas de bénéfice du contrôle tensionnel systématique  Abonné

Publié le 12/12/2013

SI LE BÉNÉFICE du contrôle tensionnel sur la survenue des AVC est bien démontré, l’impact d’un contrôle tensionnel étroit à la phase aiguë d’un AVC est en revanche tout à fait incertain. Or à l’admission, trois quarts des patients ont une pression artérielle systolique (PAS) supérieure à 140 mm Hg. Et une tension artérielle élevée à l’admission est de mauvais pronostic, associée à davantage de récidives et d’AVC hémorragiques. Néanmoins les données observationnelles suggèrent qu’une réduction tensionnelle dans les 48 premières heures est plutôt délétère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte