Les ravages de la pollution

L’espérance de vie réduite en moyenne de 3 ans

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 12/03/2020

Selon une étude parue dans la revue de la Société européenne de cardiologie, la pollution serait responsable d'une perte d’espérance de vie de 2,9 ans et de 8,8 millions de décès annuels. Ses ravages au niveau mondial seraient ainsi supérieurs au tabagisme.

Crédit photo : Phanie

L’impact délétère de la pollution atmosphérique sur le risque d’infarctus du myocarde a déjà été souligné dans plusieurs études. Le travail qui vient d’être publié dans la revue de la Société européenne de cardiologie s’est lui penché sur la perte d’espérance de vie liée à la pollution de l’air comparativement à celle liée au tabagisme (1).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)