Un retour d’expérience présenté au congrès de médecine générale

Les nouveaux anticoagulants oraux à l’épreuve de la vie réelle  Abonné

Publié le 10/04/2014
1397148617513373_IMG_127298_HR.jpg

1397148617513373_IMG_127298_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Les indications des anticoagulants directs étaient initialement, fin des années 2000, chirurgicales, en prévention de la maladie thromboembolique veineuse, puis, à la faveur d’une extension d’AMM, médicales aussi, en prévention des accidents vasculaires cérébraux par arythmie complète par fibrillation auriculaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte