Délai d’hospitalisation trop long, manque d’information...

Les insuffisants cardiaques jugent durement leurs parcours de soin  Abonné

Par
Stéphany Mocquery -
Publié le 16/09/2019
Selon la Société française de cardiologie (SFC), il est capital d'améliorer le parcours de soins chaotique des patients insuffisants cardiaques, par la diffusion des connaissances et la mise en place d'une filière de soins dédiée.
56 % des patients ignorent qu'ils ont été hospitalisés pour des symptômes liés à l'insuffisance cardiaque

56 % des patients ignorent qu'ils ont été hospitalisés pour des symptômes liés à l'insuffisance cardiaque
Crédit photo : Phanie

Si l’insuffisance cardiaque concerne plus d’un million de patients en France (10 % des plus de 75 ans) et représente un nombre important d’hospitalisations chaque année (165 000 en 2014), les données de parcours de soins des patients n’avaient, jusqu’à présent, jamais été analysées. C’est désormais chose faite avec la publication, le 4 septembre dernier, des résultats de l’étude IC-PS2, une étude épidémiologique (1) sur le parcours de soins vu par les patients, menée par le Groupe insuffisance cardiaque et cardiomyopathie (GICC) de la Société française de cardiologie (SFC).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte