Deux cas cliniques révélateurs

Les bons choix face à un patient hypertendu  Abonné

Publié le 24/01/2011
1295865535220017_IMG_52370_HR.jpg

1295865535220017_IMG_52370_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

LE PREMIER cas démonstratif présenté est celui d’une femme de 52 ans, en surpoids (75 kg pour 165 cm), ayant un diabète de type 2 connu depuis 4 ans, imparfaitement contrôlé (HbA1c = 7,6 %), grosse fumeuse (20 paquets/année) et qui a des antécédents familiaux d’hypertension. Sa pression artérielle est 138/82 mm Hg. Son traitement : metformine 1 cp matin, midi et soir, atorvastatine 1 cp le soir.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte