Surdosage en antivitamines K

Les antidotes sont-ils efficaces ?  Abonné

Publié le 19/06/2014
1403254531528763_IMG_131422_HR.jpg

1403254531528763_IMG_131422_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Les antagonistes de la vitamine K (AVK) sont largement utilisés dans la prise en charge de la pathologie thromboembolique veineuse et artérielle. Ils constituent encore en France (HAS 2 014) le traitement de référence, même si les anticoagulants oraux directs (AOD), anti-IIa ou anti-Xa, sont destinés à être largement utilisés et devraient supplanter l`utilisation des AVK.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte