Il faut sortir de la superposition des programmes

L’éducation thérapeutique face à la polypathologie  Abonné

Publié le 17/03/2020
Les patients sont souvent atteints de plusieurs maladies chroniques. Conjuguer les programmes d’éducation thérapeutique relatifs à chaque pathologie est indispensable pour mieux répondre à leurs besoins.
La difficulté est de garder une cohérence de la prise en charge

La difficulté est de garder une cohérence de la prise en charge
Crédit photo : phanie

La maladie chronique est rarement isolée chez une personne. La majorité des patients, d’autant plus qu’ils avancent en âge, doivent vivre et faire face à plusieurs pathologies. Nous entendons ici comme polypathologie l’association d’au moins deux maladies chroniques chez une personne. Dans une étude datant de 2012, la MSA a pu constater, par exemple, que 43,8 % des patients diabétiques souffraient également d’une maladie cardiovasculaire, de même que 47,8 % des patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte