Le confinement, un traitement des maladies cardiaques ?  Abonné

Par
Pr Michel Galinier -
Publié le 16/06/2020

Les maladies cardiovasculaires et leurs comorbidités associées (obésité, diabète, hypertension artérielle, insuffisance rénale) constituent, avec l’âge, autant de facteurs de mauvais pronostic au cours des infections pulmonaires au SARS CoV-2. De plus, ce virus possède une action myocardique délétère par ses effets directs, à l’origine de myocardites de gravité variable, et indirects (consécutifs à l’hypoxie et à l’inflammation), occasionnant une élévation fréquente de la troponine et des peptides natriurétiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte