Fibrillation auriculaire

L’association Plavix-aspirine marque un point

- Mis à jour le 06/04/2009

L’étude ACTIVE-A de phase III, présentée au congrès de l’ACC, montre que les patients atteints d’une fibrillation auriculaire, présentant au moins un facteur de risque majeur d’AVC, non-candidats à un traitement par les anticoagulants oraux et traités par Plavix en association avec de l’aspirine présentent un nombre réduit d’accidents vasculaires majeurs (réduction de 11 %) comparativement à ceux qui sont traités par l’aspirine seule pendant un suivi d’une durée médiane de 3,6 ans (6,8 % versus 7,6 % par an).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?