La résistine expliquerait les taux élevés de LDL-cholestérol

Publié le 26/10/2012

Selon un travail présenté lors du congrès canadien de pathologies vasculaires, la résistine, une adipokine impliquée dans l’insulinorésistance, augmenterait la production hépatique de LDL-cholestérol et la dégradation des récepteurs LDL, diminuant au total l’épuration du LDL-cholestérol. Elle pourrait également expliquer la résistance aux statines observée chez certains patients.

La résistine est une petite protéine sécrétée par les macrophages chez l’homme, qui augmente l’expression des PCSK9 (protein convertase subtilisin/kexin type 9, une enzyme qui régule les taux de récepteurs LDL) et en conséquence réduit les récepteurs LDL à la surface membranaire. Le mécanisme de régulation du PCSK9 par la résistine pourrait expliquer les dyslipidémies observées dans l’obésité caractérisées par une altération de tous les paramètres lipidiques, en particulier des LDL.

Dr A. T.

Source : lequotidiendumedecin.fr