La rançon de la solitude

- Mis à jour le 23/03/2009

On sait que l’absence de lien social est associée à une mauvaise santé physique, qu’il y ait ou non un sentiment de solitude, explique Linda Waite. Dans le cadre d’une nouvelle étude publiée dans « Journal of Health and Social Behavior », cette spécialiste de Chicago montre que l’association entre isolement social et troubles psychiques passe au contraire par le biais d’un sentiment de solitude. Dans ce travail, les adultes âgés qui se sentent les plus isolés ont un risque majoré de 65 % de présenter des symptômes que les autres.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?