Dommage myocardique postopératoire

La prise en charge doit être précisée  Abonné

Publié le 30/11/2015
Un seul dosage de troponine dans les 48 1ères heures  permet le diagnostic de MINS

Un seul dosage de troponine dans les 48 1ères heures permet le diagnostic de MINS
Crédit photo : PHANIE

Les infarctus du myocarde survenant en période postopératoire se manifestent souvent uniquement par une troponine élevée. Ils se distinguent ainsi des infarctus du myocarde survenant dans le contexte médical qui se définissent par une élévation de la troponine associée soit à des signes électriques, soit à des signes cliniques ischémiques, soit à des signes d’imagerie. La notion de dommage myocardique après chirurgie non cardiaque (MINS : myocardial injury after non cardiac surgery) est donc plus adaptée à cette période péri-opératoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte