Fibrillation auriculaire

La prévention des AVC est loin d’être optimale  Abonné

Publié le 20/03/2012

COMME l’ont rappelé les Prs L. Kakkar (Londres) et Y. H. Lip (Birmingham), la fibrillation auriculaire touche 1 % des populations européennes et d’Amérique du Nord et sa prévalence devrait doubler d’ici 2050, du fait du vieillissement des populations occidentales. Souvent asymptomatique, la fibrillation auriculaire est redoutable en multipliant par 5 le risque d’AVC : 3 millions de cas par an dans le monde, soit environ 15 % du total des AVC.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte