Injections in situ d’ARNm pro-croissance

La piste d’une auto-régénération induite dans l’IDM  Abonné

Publié le 09/09/2013

PLUTÔT QUE d’administrer de nouvelles cellules dans la zone infarcie lors d’un infarctus du myocarde (IDM), l’idée est d’injecter in situ des facteurs de croissance afin d’induire la régénération des cellules en place. Et selon une collaboration américano-suédoise entre le Karolinska Institute et l’université de Harvard, cette nouvelle piste d’auto-régénération s’avère très prometteuse au vu des résultats obtenus chez le rongeur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte