En prévention primaire, le score calcique identifie les patients pouvant bénéficier de l’aspirine  Abonné

Publié le 13/05/2014

Chez des sujets qui n’ont aucun antécédent cardiovasculaire, l’aspirine a un rapport bénéfice/risque favorable lorsque le score calcique est supérieur ou égal à 100 ; en revanche, lorsque ce score est à zéro, le risque de saignement devient supérieur au bénéfice cardiovasculaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte