En pratique quels patients faut-il ponter ?  Abonné

Publié le 20/06/2013

Les monotronculaires et les bitronculaires sont en général traités par angioplastie. Mais chez les pluritronculaires (tritronculaires ou plus) et chez ceux ayant une lésion du tronc commun gauche isolée ou associée à d’autres lésions, la question reste posée et la discussion médicochirurgicale incontournable. Néanmoins en pratique si le SYNTAX score anatomique est bas, on préfère l’angioplastie, alors que s’il est élevé on privilégie plutôt le pontage. Résultat, jusqu’à présent, dans les SYNTAX scores élevés, deux tiers des patients sont pontés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte