Hypertension artérielle

Dépistage et contrôle restent insuffisants  Abonné

Publié le 15/12/2008

« UN PAYS a besoin d’un carnet de santé, comme une personne a besoin d’un dossier médical, avec une évaluation périodique de son risque cardio-vasculaire global », souligne le Pr Joël Ménard, ancien directeur général de la Santé, actuellement au Laboratoire de santé publique et informatique médicale de la faculté Paris-Descartes. Son éditorial introduit quatre articles du « BEH » qui contribuent « à la connaissance d’un facteur de risque cardio-vasculaire majeur évitable et curable, l’hypertension artérielle ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte