En cardio-vasculaire

De nouvelles indications pour les anti-PCSK9

Publié le 11/09/2020

Praluent (alirocumab) et Repatha (evolocumab) sont remboursés depuis cet été dans de nouvelles indications.

Les inhibiteurs de PCSK9, ces biothérapies antilipémiantes, ont obtenu au « Journal officiel » fin juillet le remboursement dans de nouvelles indications, notamment en prévention secondaire cardiovasculaire.

Praluent (alirocumab) de Sanofi a obtenu le remboursement pour les patients adultes avec un antécédent de syndrome coronarien aigu (SCA) récent afin de réduire le risque cardiovasculaire lié à un taux de LDL-cholestérol non contrôlé malgré un traitement hypolipémiant optimisé comprenant au moins une statine à la dose maximale tolérée.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)