Chez les patients obèses ayant une fibrillation atriale, les antiarythmiques de classe I semblent moins efficaces

Par
Damien Coulomb -
Publié le 29/11/2019

Crédit photo : PHANIE

Certains traitements de la fibrillation atriale (FA) voient leur efficacité fortement limitée chez les patients obèses, suggère une étude observationnelle publiée dans le « JAMA cardiology ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)