Rivaroxaban

Bilan après cinq ans d’utilisation en France  Abonné

Publié le 15/01/2015

Cela fait 5 ans que le rivaroxaban (Xarelto) a été mis à disposition du corps médical, initialement pour la prévention des événements thromboemboliques veineux après intervention chirurgicale programmée de la hanche ou du genou.

Il est utilisé dans trois autres indications : la prévention des accidents vasculaires cérébraux en cas de fibrillation atriale non valvulaire chez les patients ayant un ou plusieurs facteurs de risque, le traitement de la thrombose veineuse profonde, le traitement de l’embolie pulmonaire et la prévention de leurs récidives.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte