Anévrismes de l’aorte abdominale : dépistage ciblé unique  Abonné

Publié le 19/02/2013
1361208710411234_IMG_99370_HR.jpg

1361208710411234_IMG_99370_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La Haute autorité de santé (HAS) préconise un « dépistage ciblé, opportuniste et unique » des anévrismes de l’aorte abdominale (AAA) sous-rénale.

Quelques rappels :

- l’anévrisme de l’aorte abdominale sous-rénale touche 13 hommes pour 1 femme ;

- il survient le plus souvent après 65 ans ;

- les facteurs de risque sont essentiellement le tabagisme, les pathologies cardiovasculaires et les antécédents familiaux ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte