Dans l’épilepsie réfractaire au traitement

Ajouter des antiépileptiques pour limiter les morts subites  Abonné

Publié le 23/09/2011

JUSQU’À présent aucune prévention de la mort subite au cours de l’épilepsie (MSE) n’avait fait ses preuves. Une solution, vient d’être suggérée par trois chercheurs lyonnais, Philippe Ryvlin, Michel Cucherat et Sylvain Rheims, en vérifiant une hypothèse qu’ils ont formulée. Chez des patients atteints de crises comitiales réfractaires au traitement, l’adjonction d’antiépileptiques à doses efficaces réduit le risque de mort subite.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte