Prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique

Une situation complexe en pleine crise sanitaire

Par
Publié le 25/09/2020

Si la circulation du SARS-CoV-2 continue de placer les patients à risque en état d’alerte, c’est particulièrement le cas des personnes atteintes de leucémie lymphoïde chronique (LLC). De plus, alors que leur prise en charge évolue grâce à l’arrivée de nouvelles options thérapeutiques, elle tend aussi à se complexifier…

Crédit photo : phanie

Le mois de septembre, dédié aux cancers du sang, est l’occasion de lever le voile sur la situation des 45 000 patients atteints de LLC en France. Avec 4 500 nouveaux cas par an, la LLC touche souvent des sujets âgés de72 ans d’âge médian. « Deux tiers de ces patients, atteints de LLC de stade A (asymptomatique) n’ont pas besoin de traitement mais uniquement d’un suivi particulier », explique la Dr Anne-Sophie Michallet, hématologue au Centre Léon Bérard. Néanmoins, la moitié d’entre eux seront ensuite traités lors de l’évolution de la maladie.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)