Marqueurs sanguins tumoraux

Une place limitée  Abonné

Publié le 14/10/2013

L’UTILITÉ d’un marqueur découle de sa spécificité, de sa sensibilité et de son caractère pronostique. En cancérologie digestive, trois marqueurs tumoraux sanguins sont largement utilisés en routine depuis plus de 20 ans : l’antigène carcinoembryonnaire (ACE), le CA 19-9 et l’alphafœtoprotéine, sans qu’ils n’aient fait formellement la preuve de leur pertinence sur la base d’études randomisées de bonne méthodologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte