La plante de l’Himalaya préservée

Une nouvelle « pomme de mai » dans le cancer

- Publié le 14/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

L’anticancéreux étoposide, utilisé notamment dans le cancer du poumon et certaines hémopathies, n’aura pas à pâtir de la raréfaction d’une de ses matières premières, la « pomme de mai » de l’Himalaya (« Mayapple »), ou Podophyllum hexandrum de son nom scientifique.

Des chercheurs de l’Université de Stanford en Californie ont mis au point une nouvelle façon de se procurer la podophyllotoxine, qui est un précurseur nécessaire à l’inhibiteur de la topoisomérase.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?