Des résultats encourageants chez la souris

Une molécule prometteuse contre les métastases cérébrales

Publié le 01/10/2009
- Mis à jour le 01/10/2009

UNE ÉQUIPE du National Cancer Institute (NCI) américain (une branche du NIH, National Institutes of Health) montre que le vorinostat est capable de traverser la barrière hémato-méningée et de réduire de 62 % la formation de métastases cérébrales chez la souris. Chez l’homme, le vorinostat a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement des lymphomes cutanés à cellules T.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?