Présentée au dernier congrès de l’ASCO

Une association prometteuse dans le cancer de l’ovaire récidivant  Abonné

Publié le 18/12/2014
1418825315573275_IMG_144117_HR.jpg

1418825315573275_IMG_144117_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

L’étude présentée par Joyce Liu (Boston) lors du dernier congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) a porté sur 90 patientes qui présentaient un cancer de l’ovaire (forme récurrente, de haut grade, sensible au platine et forme avec mutation BRCA). Toutes ont reçu de l’olaparib et 44 ont eu également du cediranib.

Après un suivi médian de 16,6 mois, l’auteur rapporte une augmentation de la durée de survie globale sans progression, qui est passée de 9 à 17,7 mois, avec l’association (HR : 0,42 ; 023-0,76 ; p = 0,005).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte