Traitement de première ligne du cancer du rein avancé ou métastatique

Un vrai pas en avant grâce à l'immunothérapie

Par
Publié le 03/10/2017
Escudier

Escudier
Crédit photo : DR

« Un vrai pas en avant », estime le Dr Bernard Escudier (Institut Gustave Roussy, Villejuif) qui a présenté les premiers résultats de l'essai CheckMate 214 lors de la session présidentielle du dernier congrès de l’ESMO (European society of medical oncology) à Madrid. Cette étude multicentrique internationale (Europe, Canada, États-Unis) a inclus plus de 1 000 patients ayant un carcinome rénal avancé ou métastatique naïfs de tout traitement.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)