MÉLANOME

Un risque réduit par l’aspirine  Abonné

Publié le 19/12/2013
1387419276480839_IMG_118037_HR.jpg

1387419276480839_IMG_118037_HR.jpg
Crédit photo : MediaforMedical

Plusieurs travaux ont déjà souligné l’effet antitumoral de l’aspirine dans différents cancers (prostate, poumon, côlon, pancréas, rein ou vessie notamment). De nouvelles données issues de la cohorte Women’s Health Initiative, qui a suivi pendant 12 ans près de 60 000 femmes, mettent en évidence l’impact positif de l’aspirine sur le risque de mélanome, réduit globalement de 21 %. Et ce après avoir éliminé divers biais comme la pigmentation, les habitudes de bronzage et d’utilisation de crème solaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte