Radiothérapie abdominopelvienne

Un point sur les complications à distance  Abonné

Publié le 15/12/2008

Effets des radiations ionisantes sur l’intestin.

On oppose les lésions épithéliales précoces aux lésions endothéliales plus tardives. Les lésions d’entéropathie radique chronique associent une fibrose de la paroi intestinale et, surtout, une atteinte des petites artères qui sont épaissies et hyalinisées. Ces phénomènes aboutissent à des ulcérations muqueuses, des sténoses et, plus rarement, à des fistules. L’iléon préterminal est fréquemment intéressé. Il est le lieu de résorption des acides biliaires et de la vitamine B12.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte