Un nouvel outil à l’hôpital Saint-Antoine pour le diagnostic des cancers de l’enfant

Publié le 24/07/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

L’équipe Inserm du Pr Alex Duval, « Instabilité des Microsatellites et Cancer », à l’hôpital Saint-Antoine (Paris, AP-HP), met à disposition des praticiens une nouvelle méthode diagnostique d’un syndrome de prédisposition au cancer rare et gravissime de l’enfant, le syndrome CMMRD (Constitutional Mismatch Repair Deficiency Syndrom). Cette pathologie, qui touche 150 à 200 enfants dans le monde, affecte les enfants très jeunes, en entraînant chez eux des tumeurs spectaculaires de localisations diverses (cancer du côlon, lymphome, leucémie, tumeur cérébrale) et souvent multiples.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?