Des bénéfices dans le mélanome et le cancer de l’ovaire

Un nouveau pas décisif avec un vaccin anti-cancer  Abonné

Publié le 28/03/2012
1332897882336355_IMG_80705_HR.jpg

1332897882336355_IMG_80705_HR.jpg
Crédit photo : DR

APRÈS AVOIR testé (dans un essai de phase I antérieur) la bonne tolérance de cette approche thérapeutique, les auteurs sont, logiquement, passé à l’étape suivante : l’évaluation de l’efficacité. Le vecteur utilisé dans ce vaccin recombinant est un poxvirus (vaccine et fowlpox), et l’antigène tumoral cible choisi (NY-ESO-1) possède des qualités intéressantes en termes de spécificité d’expression tissulaire. La première injection vaccinale (avec pour vecteur le virus de la vaccine, rV-NY-ESO-1) fut suivie par un rappel (avec pour vecteur le virus fowlpox, rF-NY-ESO-1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte