La présence de cellules tumorales circulantes

Un mauvais signe dans le cancer du sein non métastatique  Abonné

Publié le 06/06/2012

CERTAINES AVANCÉES récentes dans la détection et l’isolement de cellules tumorales circulantes ont permis à des chercheurs de détecter des cellules tumorales occultes. Les premières recherches ont été faites dans le cancer du sein métastatique. On a montré que le nombre de cellules tumorales dans le sang périphérique avant le traitement, est un facteur pronostique indépendant de la survie sans progression et de la survie totale. Il y a aussi une corrélation entre l’apparition de ces cellules circulantes pendant un traitement systémique et un accroissement de la mortalité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte