Kératoses actiniques

Un marqueur de risque de cancer cutané  Abonné

Publié le 15/03/2012
1331779725329152_IMG_79521_HR.jpg

1331779725329152_IMG_79521_HR.jpg

1331779727326214_IMG_78779_HR.jpg

1331779727326214_IMG_78779_HR.jpg
Crédit photo : DR

LES KÉRATOSES ACTINIQUES (KA) deviennent extrêmement fréquentes à partir d’un certain âge. Elles sont directement, comme leur nom l’indique, la conséquence d’expositions solaires excessives et sont donc à considérer comme un marqueur d’héliodermie ou vieillissement solaire. On peut les considérer comme des lésions précancéreuses et il existe un continuum entre la kératose actinique, le CE in situ et le CE invasif. Cependant leur potentiel évolutif et leur taux de transformation sont difficiles à évaluer, les KA régressant le plus souvent spontanément.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte