Lésions du col de l’utérus dues au papillomavirus

Un gel vaginal pourrait-il prévenir le risque de cancérisation ?

Par
Publié le 04/04/2017
HPV

HPV
Crédit photo : BIOMEDICAL IMAGING UNIT, SOUTHAMPTON GENERAL HOSPITAL/SPL/PHANIE

Avec environ 70 % des femmes exposées au moins une fois dans leur vie, le HPV toucherait en France plus de 3 millions de femmes et provoquerait chaque année plus de 3 000 cancers du col invasifs (dont environ 1 000 décès). Néanmoins, « les femmes détectées (HPV+) vont éliminer naturellement le virus dans 90 % des cas, dans un délai de 18 à 36 mois, en particulier pour les virus les moins actifs », rappelle le Dr Monsonégo, gynécologue colposcopiste à Paris, directeur de l’Institut du col et président d’EUROGIN.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)