Éditorial

Un chantier inachevé

Par
Publié le 24/02/2020

C’est à la fois, un des acquis des chantiers présidentiels de ce début de siècle et leur échec. Les programmes de dépistage lancés ces dernières années ont sonné la mobilisation générale, avec des temps forts – Octobre rose, Mars bleu — désormais bien intégrés dans le calendrier sanitaire. Mais comment expliquer que, 15 ans après sa mise en place, le dépistage du cancer du sein soit en régression et que 10 ans après sa généralisation, celui du cancer colorectal patine ? Dernier lancé, le programme pour le cancer du col de l'utérus peut certes se prévaloir d’une participation plus élevée.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)