Usage médical du cannabis

Un cadre pratique pour débuter l’expérimentation

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 21/11/2019
Alors que l’usage thérapeutique du cannabis est régulièrement mis en avant dans les médias, et que les attentes des patients sont fortes, les preuves formelles de son intérêt font pour l’instant défaut. Un constat qui a conduit l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) à mettre en place un comité scientifique pluridisciplinaire pour donner un cadre à l’expérimentation du cannabis médical en France.
Presque tout reste à faire pour définir les dosages et les voies d’administration du cannabis thérapeutique

Presque tout reste à faire pour définir les dosages et les voies d’administration du cannabis thérapeutique
Crédit photo : Phanie

Après un travail préliminaire d’analyse de la littérature et des expériences menées dans d’autres pays, les experts réunis l’an dernier par l’ANSM avaient conclu à la pertinence de l’usage du cannabis thérapeutique (défini par le recours à des dérivés de la plante de cannabis à l’exclusion des produits ayant une AMM ou une ATU) dans certaines situations cliniques : douleurs neuropathiques réfractaires, soins de support en oncologie, situations palliatives, épilepsies réfractaires et spasticité douloureuse dans la sclérose en plaques.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?