Association radiothérapie et anti-androgènes

Un bon couple dans le cancer de la prostate localement avancé  Abonné

Publié le 07/11/2011
1320657820296307_IMG_70859_HR.jpg

1320657820296307_IMG_70859_HR.jpg

EN 2007, on a enregistré dans le monde entier 913 000 nouveaux cas de cancer de la prostate et 215 000 décès liés à cette pathologie. Ces vingt dernières années, la proportion des patients vus à un stade localement avancé (T3 ou T4) au moment du diagnostic est en diminution, notamment en raison du dépistage par dosage du PSA. Cela dit, la prise en charge de ces stades localement avancés reste controversée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte