Diagnostic de cancer

Un accompagnement personnalisé dans le sevrage tabagique  Abonné

Publié le 05/12/2014

Après le diagnostic d’un cancer, plus de la moitié des patients fumeurs continuent de fumer et pour la majorité d’entre eux, arrêter est extrêmement difficile. « Or, le tabagisme peut réduire l’efficacité des traitements, est associé à une augmentation du risque de récidive et à une moindre survie », rappelle Marie-Eve Huteau, tabacologue à l’institut régional du cancer de Montpellier (ICM).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte