Un inhibiteur des protéines kinases RAF

Tafinlar : nouvelle thérapie ciblée dans le mélanome non résécable ou métastasique  Abonné

Publié le 02/10/2014
1412212338549342_IMG_137251_HR.jpg

1412212338549342_IMG_137251_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Parmi l’ensemble des cancers, le mélanome a la plus forte augmentation d’incidence. Environ 9 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année et il est responsable de 1 600 décès/an. La découverte des mutations du gène BRAF contribuant à la tumorogenèse du mélanome a conduit au développement de nouveaux agents thérapeutiques qui ciblent et inhibent spécifiquement ces mutations.

La fréquence de la mutation BRAF est estimée à près de 50 % des mélanomes. Ainsi, depuis 2011, le traitement du mélanome métastatique a bénéficié de l’arrivée de nouvelles molécules.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte