Quelles perspectives d’avenir ?  Abonné

Par
Karelle Goutorbe -
Publié le 12/06/2020

« Dans le CCR, on a des améliorations par sous-groupes de patients en fonction de leurs mutations (MSI, RAS, BRAF, HER2, gènes de fusion NTRK), précise le Pr André. Il va falloir des traitements à la carte et adapter les stratégies selon le profil moléculaire des tumeurs. Ainsi, les biomarqueurs, le séquençage de nouvelle génération, les signatures génomiques et le taux de mutations vont être à l’avenir des éléments clés ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte