Prise en charge des analyses moléculaires  Abonné

Publié le 28/11/2013

Toute la problématique est d’avoir rapidement le diagnostic des anomalies moléculaires. La mise en place de plateformes financées par l’INCa, modèle unique au monde, permet de réaliser une analyse moléculaire chez 100 % des patients et donc, en théorie, de faire accéder à un traitement ciblé les seuls sujets ayant l’anomalie correspondante. Au-delà des bénéfices pour le patient en termes de survie, cette approche est économiquement viable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte