Cancer du sein évolutif

Premiers résultats de REMAGUS  Abonné

Publié le 07/01/2009
1276104970F_600x_23940_IMG_6290_1231473736031.jpg

1276104970F_600x_23940_IMG_6290_1231473736031.jpg
Crédit photo : S Toubon

ÉTUDE DE PHASE II randomisée, le protocole REMAGUS étudie l’efficacité de la chimiothérapie néoadjuvante chez des femmes présentant un cancer du sein à haut risque évolutif et non accessible à un traitement conservateur, en association ou non avec le trastuzumab ou le célécoxib. Tous en région parisienne, quatre centres y ont participé : l’hôpital Saint-Louis, le centre René Huguenin, les instituts Curie et Gustave Roussy.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte