Inhibiteurs de microtubules

Nouvelles démonstrations d'efficacité de l’éribuline (Halaven)  Abonné

Par
Publié le 17/11/2016

L’eribuline (Halaven), dérivée d’une éponge, agit en bloquant la phase de croissance de la dynamique des microtubules et, après blocage de diverses étapes de mitose cellulaire, en favorisant l’apoptose des cellules tumorales.

Le produit est commercialisé dans une soixantaine de pays, dont la France, pour le traitement du cancer du sein avancé ou métastatique, après au moins un protocole de traitement ayant comporté anthracycline ou taxane.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte