Sur des lignées cellulaires

Nouvelle cible dans le cancer pulmonaire à petites cellules.  Abonné

Publié le 10/09/2012

Des différences moléculaires identifiées entre les cancers pulmonaires non à petites cellules (CPNPC) et les cancers pulmonaires à petites cellules (CPPC), ont indiqué deux nouvelles cibles thérapeutiques potentielles dans ce dernier, les protéines, PARP1 et EZH2.

Les CPNPC froment 15 % des diagnostics des cancers pulmonaires (aux États-Unis, où l’étude a été menée). Les patients répondent initialement à la chimiothérapie. Mais des récidives surviennent assez rapidement chez pratiquement tous les sujets, explique Lauren Byers (Université du Texas, Houston).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte