« Nous ne sommes pas dans l'affaire PIP ! », affirme le Dr Marinetti

- Publié le 03/10/2018
- Mis à jour le 15/07/2019

Dans un droit de réponse publié le 1er octobre sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), le Dr Christian Marinetti apporte des précisions sur les prothèses mammaires Biocell, fabriquées par Allergan.

Selon France Info qui l’avait interrogé le 27 septembre dernier, le médecin accusait ce modèle de provoquer un cancer très rare, le lymphome anaplasique à grandes cellules : « [la prothèse] qui donne le plus de problèmes de lymphome, c'est la Biocell d'Allergan ». Des propos propagés d’autant plus rapidement que leur auteur avait révélé le scandale des prothèses PIP quelques années plus tôt.

« À ce stade, il n’y a personne à accuser de quoi que ce soit. Nous ne sommes pas dans l’affaire PIP ! », martèle aujourd’hui le Dr Christian Marinetti dans son droit de réponse. « La société Allergan est un fabricant sérieux d’implants mammaires qui a participé en toute transparence aux études sur ce type de lymphome », écrit-il.

L’expert - qui a présidé le dernier Comité scientifique de l’ANSM sur les lymphomes à grandes cellules liées aux implants mammaires - ne fait ici état ni d’un lien ni d’une absence de lien entre cette prothèse et ce cancer très rare, responsable de « 600 cas environ répertoriés dans le monde en février dernier sur 40 millions environ de porteuses d’implants » et qui « mobilise activement les autorités sanitaires (...) depuis plusieurs années », écrit-il.

Il précise en outre qu’une séance plénière réunira en novembre les membres de la Société française de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique afin d'évaluer la balance bénéfice/risque sur ce problème et émettre des recommandations.