Pr Thierry André, hôpital Saint-Antoine (Paris)

L’immunothérapie double la survie sans progression dans les cancers colorectaux métastatiques MSI

Par
Karelle Goutorbe -
Publié le 25/06/2020

Selon l’étude Keynote-177 présentée le 31 mai par le Pr Thierry André au congrès de l’ASCO (1), le pembrolizumab prolonge, par rapport à la chimiothérapie, la survie sans progression en première ligne métastatique des cancers colorectaux Micro Satellite Instable (MSI). Des résultats sans précédent dans ces tumeurs avancées rares, de mauvais pronostic.

Crédit photo : DR

« L’immunothérapie ne marche pas dans le cancer colorectal (CCR) sauf chez une fraction de patients MSI, qui ont un défaut de réparation de l’ADN dû à un syndrome de Lynch ou à des modifications épigénétiques », explique le Pr Thierry André, chef du service d’oncologie médicale à l’hôpital Saint-Antoine (Paris). En France, les CCR MSI représentent 5 % des CCR métastatiques et correspondent à environ 1 250 nouveaux patients par an.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)